Logo deliberations

Lignes ouvertes Hiver 2021

LE NOUVEAU BETONNAGE ECOTONE

 

Le 15 novembre 2018, en accord avec la CASA, la Commune d’Antibes a cédé pour 45 Millions d'Euros, à la Compagnie de Phalsbourg, un terrain de 50.000 M2 occupé jusqu’ici par l’ancienne déchèterie, la décharge d'ordures ménagères et les tennis. Les Antibois et Juanais y sont habitués : chaque saison, de nouveaux grands projets bétonnés fleurissent à travers notre ville, malgré sa saturation routière, ferroviaire et autoroutière et malgré l’exode de près de 1000 Antibois par an.

« fleurissent » : le terme n'est pas anodin pour évoquer le projet Ecotone, ce gigantesque complexe mêlant logements, bureaux, commerces et hôtels sur près 42 000 m² de surface de plancher sur le secteur des Trois Moulins. En effet, afin de faire oublier l'aspect massif de la construction, le complexe se pare de plantes vertes dégoulinant le long des parois, de palmiers hétéroclites en ce lieu, et adopte une esthétique de « colline artificielle » à reflets violets… Beau ou non, chaque antibois sera juge du projet, ci-dessus ; il n'en reste pas moins que cet énième projet monumental de la Compagnie de Phals bourg (promoteur également d'Open Sky à Valbonne et Iconic à Nice), prête le flanc aux mêmes critiques : redondance avec les autres projets alentours, inutilité des bureaux quand ceux de Sophia se vident, concurrence vis-à-vis des commerces sinistrés de centre-ville, impact environnemental colossal... On nous dira que, lors de l'enquête publique qui a eu lieu en juillet dernier, tous ces points ont pu être discutés et ont reçu une réponse. En effet, 80 personnes ont répondu à cette « large » consultation, apportant leurs critiques et leurs doutes, pour se voir répondre que leurs remarques concernant les constructions incessantes dans le secteur « n'appellent pas de réponse », ou se voir expliquer que des technocrates ont mieux réfléchi qu'elles à la question.

Ainsi, seuls 80 antibois se disent convenablement informés du projet ECOTONE, et le redoutent, pour la plupart ; Alors que des dizaines de milliers d'autres ne le découvriront que lorsque le champignon ECOTONE aura jailli du sol, dans les mois à venir… Pourtant, lors des délibérations du Conseil Municipal lançant l’enquête publique, le groupe Rassemblement Bleu Marine pour Antibes avait émis de fortes réserves concernant ce projet démesuré, et visuellement incohérent avec notre ville provençale, à proximité d’un carrefour autoroutier ultra-saturé. Mais vous pouvez organiser des enquêtes publiques, des « grands débats » et ersatz de démocratie participative à tous les niveaux, les citoyens n’ont que peu d’influence sur des projets concoctés par promoteurs et technocrates. Seul le vote pour ceux qui laisseront le citoyen décider de son environnement, en amont et à la base des projets, donnera un avenir cohérent et non bétonné à notre ville. Ne l'oublions pas en 2022, alors que s'annoncent des élections cruciales pour l'avenir de notre pays !

 

 

 

Tanguy Cornec
Monique Gagean,
Arnaud Vie,
Françoise Vallot